La politique d'asile de l'UE n'est pas viable - commissaire

le
2
    LJUBLJANA, 23 mars (Reuters) - La politique de l'Union 
européenne envers les réfugiés n'est pas viable à long terme et 
doit être modifiée rapidement, a estimé jeudi le commissaire aux 
droits de l'homme du Conseil de l'Europe. 
    "Ce système est injuste pour les pays de première entrée, en 
particulier la Grèce et l'Italie (...). Il fait porter un 
fardeau intenable à ces pays (...). Je ne pense pas que cela 
puisse fonctionner sur le long terme", a expliqué Nils Muiznieks 
lors d'un déplacement en Slovénie.  
    Les membres de l'UE doivent prendre en compte les relations 
familiales lorsqu'ils transfèrent les demandeurs d'asile d'un 
pays à l'autre et harmoniser l'aide qui leur est attribuée, a 
encore jugé le commissaire.  
    Les accords dits de Dublin, signés en 1990 dans la capitale 
irlandaise, fixent les responsabilités des Etats membres envers 
les demandeurs d'asile et les autorisent à renvoyer les réfugiés 
vers le pays de première entrée, en l'occurrence Grèce et Italie 
pour l'essentiel.  
    En conséquence, des milliers de réfugiés sont bloqués dans 
ces deux pays depuis le rejet l'an dernier de nombreuses 
demandes d'asile par les autres pays membres. Une infime 
fraction d'entre eux ont été transférés ailleurs dans l'UE.  
    Nils Muiznieks, qui a la double nationalité lettone et 
américaine, a relevé que la plupart des réfugiés souhaitaient 
obtenir l'asile en Allemagne ou en Suède car ils peuvent y 
recevoir d'avantage d'aide et de soutien financier que dans la 
plupart des autres Etats membres.  
    "Il faut harmoniser vers le haut les normes européennes pour 
l'aide à l'intégration", a souligné le commissaire aux droits de 
l'homme. 
 
 (Marja Novak; Jean-Stéphane Brosse pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Berg690 il y a 7 mois

    Et vite!

  • cavalair il y a 7 mois

    Il faut surtout sortir de ce mer....ier