La police veut la révocation du commissaire Neyret

le
0
L'ex-numéro deux la PJ de Lyon conservera ses droits à la retraite. La proposition de sanction du conseil de discipline sera soumise dès mercredi au ministre de l'Intérieur Manuel Valls.

Demande de révocation de la police. Sans connaître encore l'issue judiciaire de son dossier, Michel Neyret, 56 ans, a abattu ses dernières cartes mardi devant le conseil de discipline de la police, qui l'entendait pour «violation de code de déontologie». L'ex-star de la PJ, qui encourait au mieux à une mise à la retraite d'office, devrait donc écopé de la plus lourde des punitions administratives qui puisse peser sur un fonctionnaire. Mais, dans un esprit de compromis, le commissaire divisionnaire a vu ses droits à la retraite maintenus. La proposition de sanction du conseil de discipline sera soumise dès mercredi au ministre de l'Intérieur Manuel Valls, qui devrait statuer en dernier ressort dans les prochains jours.

«Cette proposition de sanction est pour nous infamante à l'endroit d'un homme qui a servi pendant plus de trente ans la République et qui a servi ses concitoyens de façon exemplaire. Nous sommes foncièrement désagréablement surpris», a déclaré l'avoc

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant