La police turque intervient pour protéger un meeting du HDP

le , mis à jour à 16:55
0

ISTANBUL, 4 juin (Reuters) - La police turque est intervenue jeudi contre des manifestants protestant contre la tenue d'un rassemblement organisé par le Parti démocratique du peuple (HDP), formation prokurde qui pourrait faire son entrée au Parlement à l'issue des élections législatives de dimanche. Les incidents se sont produits à Erzurum, dans l'est de la Turquie, un bastion des islamo-conservateurs du Parti de la justice et du développement (AKP) au pouvoir depuis 2002. Les forces de l'ordre ont dû faire usage de grenades lacrymogènes et d'un canon à eau pour repousser plusieurs centaines de jeunes qui tentaient d'empêcher la tenue du meeting électoral du HDP auquel assistaient plusieurs milliers de sympathisants du parti, selon des images tournées par l'agence de presse Dogan. Une camionnette décorée aux couleurs du HDP a été incendiée et son chauffeur souffre de brûlures, rapporte pour sa part le quotidien Hurriyet qui indique qu'un policier et plusieurs manifestants ont été blessés. Issue du mouvement kurde mais ayant élargi son programme aux questions sociales et économiques, la formation de Selahattin Demirtas, qui se présente pour la première fois à des élections législatives, espère franchir dimanche le seuil de 10% des voix nécessaire pour entrer au Parlement. ID:nL5N0YP45D L'objectif semble réaliste: en août dernier, lors de l'élection présidentielle remportée par l'ex-Premier ministre Recep Tayyip Erdogan (AKP), Demirtas a obtenu 9,8% des voix. L'émergence du HDP pourrait empêcher l'AKP d'obtenir suffisamment de députés pour mener à bien le projet de réforme constitutionnelle envisagée par Erdogan. Il faudrait pour cela que l'AKP décroche une majorité qualifiée. Avec une majorité des deux tiers (au moins 367 des 550 élus du Parlement), le parti pourrait réformer à sa guise la Constitution. Avec une majorité des trois cinquièmes (au moins 330 élus), il pourrait organiser un référendum constitutionnel. En deçà, le projet de présidentialisation du régime tomberait. Des tensions entourent la campagne électorale du HDP, dont des cadres ont recensé plusieurs dizaines d'incidents les visant. Mercredi, des coups de feu ont visé un minibus de campagne du HDP dans la province de Bingol (sud-est), a-t-on appris auprès des services du gouverneur. Le chauffeur du véhicule a été tué. (Daren Butler; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant