La police traque le trafic de points

le
0
Vendre ses points de permis de conduire peut coûter jusqu'à un an de prison et 30.000 euros d'amendes.

En plein essor depuis quelques années, le marché noir des points de permis de conduire est dans le collimateur de la police. Début juillet, les enquêteurs de l'unité de traitement judiciaire des délits routiers ont épinglé quatre particuliers, domiciliés en Seine-Saint-Denis et dans le Val-de-Marne, qui arrondissaient leurs fins de mois en revendant sur Internet les points de leur propre permis. Les contrevenants doivent prochainement comparaître devant le délégué du procureur de la République. Ils encourent jusqu'à un an d'emprisonnement et 30.000 euros d'amende. Les acheteurs pourraient également être inquiétés puisqu'ils sont passibles d'une peine d'emprisonnement ainsi que d'une suspension de permis pouvant durer jusqu'à 3 ans, prévient la préfecture de police de Paris.

Si ce type de trafic est puni par la loi depuis mars 2011, c'est la première fois que des poursuites sont engagées. Difficile, semble-t-il, de remonter la piste des fraudeurs sur Internet, sac

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant