La police tente d'endiguer les vols de bijoux à l'arraché

le
1
Le nombre d'attaques a été multiplié par dix en cinq mois dans l'agglomération parisienne. Face à cette recrudescence, les forces de l'ordre misent sur l'action et la prévention.

C'est l'un des nouveaux fléaux de la capitale et de ses environs: le vol de bijoux à l'arraché avec violence. Depuis le 1er janvier, plus de 1530 faits ont été constatés à Paris et dans sa petite couronne (Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis et Val-de-Marne), dont 626 pour le seul mois de juin. En janvier, ils n'étaient que 66. Face à la recrudescence de ce type d'infraction, la préfecture de police de Paris a décidé de lancer une campagne de sensibilisation. «Votre collier est précieux à votre c½ur, mais aussi aux yeux des voleurs», prévient le prospectus, édité à 5000 exemplaires, qui sera distribué en particulier dans le nord-est de Paris et dans plusieurs villes de Seine-Saint-Denis, zones les plus touchées.

«Ce phénomène a commencé à Marseille et s'est très vite déplacé dans l'agglomération parisienne», explique Franck Carabin, porte-parole de la Direction de la sécurité de proximité de l'agglomération parisienne (DSPAP), interrogé par Le Fi...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bercam01 le vendredi 3 aout 2012 à 11:57

    Si la police était capable d'endiguer quoi que ce soit, ça se saurait depuis longtemps...