La police sur le qui-vive face à la menace islamiste

le
0
Les caricatures de Charlie Hebdo attisent la colère des extrémistes. Les forces de l'ordre préparent un dispositif musclé.

Branle-bas de combat dans les rangs des forces de l'ordre. Face au spectre des manifestations islamistes brandies samedi à Paris en réaction au film Innocence of Muslims qui a embrasé le monde arabe, la Préfecture de police est en alerte maximale pour éviter coûte que coûte que ce rendez-vous à haut risque ne vire à la bataille rangée au c½ur de la capitale. La tension, déjà vive, est encore montée d'un cran avec la parution d'une nouvelle série de caricatures de Mahomet dans Charlie Hebdo. Les locaux de l'hebdomadaire satirique, cible d'un attentat criminel en novembre dernier et dont le site vient d'être piraté, font l'objet d'une protection policière.

Le parquet de Paris, qui a ouvert une enquête, a par ailleurs reçu d'une association une plainte pour «provocation à la haine». Face à la tempête qui s'annonce, la police cargue les voiles. «Plusieurs fois par jour, nous réunissons les responsables de l'ordre public, de la police d'agglomération, de la PJ

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant