La police suisse s'attaque aux «voleurs de morts»

le
0
Face à la recrudescence de cambriolages durant des obsèques, les forces de l'ordre de certains cantons suisses ont décidé de surveiller les maisons de personnes défuntes et de leurs proches le temps de la cérémonie.

Des maisons vidées de leurs biens pendant que leurs occupants assistent aux obsèques d'un proche: ce scénario bien rodé se répète un peu trop souvent au goût de la police de certains cantons suisses. Rien n'est en effet plus facile pour les voleurs que de repérer leurs cibles en parcourant les avis de décès publiés dans la presse locale. Tous les renseignements y sont, de l'adresse des familles à l'heure des obsèques, et donc d'absence de leurs habitants.

La police du canton de Fribourg (Suisse romande) a donc décidé d'agir en surveillant les domiciles du défunt et de sa famille durant l'enterrement, révèle l'édition suisse de 20 minutes . «Certains cas nous ont fait comprendre qu'il s'agissait de situations à risque», explique une porte-parole de la police. Depuis janvier, les forces de l'ordre du canton pratiquent donc «une forme de surveillance» pour dissuader les cambrioleurs.

D'après le quotidien gratuit, de tels actes de prévention seraient également menü/p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant