La police russe interpelle des centaines d'opposants

le
0
Déployée en nombre à Moscou mercredi, elle a douché les ardeurs des manifestants.

Trois jours après les élections parlementaires russes, marquées par des accusations de fraudes massives, la tension est montée d'un cran à Moscou. Pour la troisième fois consécutive, des rassemblements ont eu lieu mercredi soir près de la place du Triomphe, haut lieu de la contestation politique dans la capitale, aux cours desquels 70 personnes ont été arrêtées, selon l'opposition. À Saint-Pétersbourg, une manifestation, qui avait rassemblé quelque 250 personnes sur la perspective Nevski, s'est soldée par 100 interpellations. L'appel avait été lancé sur Facebook par un groupe baptisé «Contre le parti des escrocs et des voleurs», en référence à Russie unie, la formation de Vladimir Poutine, qui a subi un sérieux revers électoral dimanche.

L'ampleur de la mobilisation policière n'a pas empêché une autre formation d'opposition, intitulée «Pour des élections libres et honnêtes», d'appeler à un nouveau meeting samedi, à Moscou : une invitation qui ü/p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant