La police parisienne face aux enfants mendiants

le
1
Les autorités puisent dans les textes de loi pour endiguer le phénomène. Sans succès.

Depuis la rentrée, la mendicité avec enfants se fait plus visible dans la capitale. «On constate qu'il y a de plus en plus de Roumaines avec des enfants en bas-âge qui errent dans les rues de Paris», reconnaît une source policière. «Déjà, sûrement parce qu'elles savent qu'on ne peut pas faire grand-chose contre elles. Ensuite, peut-être aussi car elles sont de plus en plus nombreuses à accoucher en France.»

Pour endiguer ce phénomène, les autorités semblent bien décidées à agir. Depuis le mois d'août, plusieurs interpellations de Roumaines ont eu lieu, notamment en Seine-Saint-Denis, où les campements sont nombreux. Ces arrestations ont été faites au nom d'un délit tombé dans l'oubli: la «privation de soins». Inscrit dans la loi sur la sécurité intérieure du 18 mars 2003, il prévoit que «le fait de maintenir un enfant de moins de 6 ans sur la voie publique (...) dans le but de solliciter la générosité des passants» est passible de sept ans d'

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • georg199 le mardi 25 oct 2011 à 11:36

    Bon, il faut en mettre quelques unes en prison cela fera réfléchir les autres...Mais surtout, il faudraz bienaen arriver, à supprimer allocs, RSA, aides et CMU et à les réserver aux seuls français ou aux étrangers réellement intégrés. Comme disait une sommité de gauche, nous ne pouvons pas accueuillr toute la misère du monde