La police organise une reconstitution de l'attentat de Bangkok

le
0

BANGKOK, 26 septembre (Reuters) - La police thaïlandaise a organisé samedi une reconstitution de l'attentat qui a fait 20 morts le 17 août dans un temple de Bangkok, en présence des deux principaux suspects. Le porte-parole de la police, Prawut Thawornsiri, a affirmé que le premier suspect arrêté, nommé Bilal Mohammed ou Adem Karadag, selon un passeport turc en sa possession, était l'auteur de l'attentat. "Nous avons établi que c'est bien lui qui a tué 20 personnes et en a blessé de nombreuses autres", a-t-il dit pendant la reconstitution dans le sanctuaire d'Erawan. Prawut Thawornsiri avait déclaré vendredi qu'un des suspects était bien celui qui apparaissait sur les images des caméras de vidéosurveillance, vêtu d'un t-shirt jaune, et qui aurait déposé un sac à dos rempli d'explosifs à l'intérieur du temple. Adem Karadag, dont la véritable nationalité n'est pas connue, portait un t-shirt jaune par-dessus son uniforme de détenu pendant la reconstitution. L'autre suspect, Yusufu Mieraili, est soupçonné d'avoir utilisé un téléphone portable pour faire exploser la bombe dissimulée dans le sac à dos, a ajouté le porte-parole de la police. Ces affirmations contredisent de précédentes déclarations de la police thaïlandaise, qui jugeait jusqu'a récemment peu probable que l'un ou l'autre des deux hommes ait participé directement à l'attentat. L'avocat d'Adem Karadag a assuré que son client, qu'il n'a pas pu voir depuis le 15 septembre, clamait toujours son innocence. "L'apparence de l'homme au t-shirt jaune (sur les images des caméras de vidéosurveillance) et celle d'Adem ne correspondent pas. Je ne crois pas qu'il ait pu avouer", a déclaré Chuchart Kanphai. L'attentat n'a pas été revendiqué et son mobile reste à déterminer. La piste de partisans de la cause des Ouïghours, des musulmans qui vivent dans le nord-ouest de la Chine, a notamment été évoquée, la Thaïlande ayant récemment décidé d'expulser plusieurs membres de cette minorité. (Amy Sawitta Lefevre et Athit Perawongmetha; Tangi Salaün pour le service français) )

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant