La police népalaise tue deux manifestants contre la Constitution

le
0

KATMANDOU, 22 novembre (Reuters) - La police népalaise a annoncé dimanche avoir tué par balles deux personnes qui manifestaient contre la nouvelle Constitution instaurant un système républicain adoptée en septembre, sept ans après la dissolution de la monarchie. Les manifestants ont été tués au cours d'incidents séparés dans les plaines du sud du pays, où la minorité ethnique Madhesi, qui s'estime marginalisée par la nouvelle Constitution, multiplie depuis plus de deux mois les actes d'incivilité, dont le blocage des camions venant d'Inde. Les forces de sécurité sont intervenues samedi soir pour rétablir la circulation sur une autoroute, ce qui a provoqué de violents heurts avec les manifestants qui ont aussi fait 40 blessés, dont 25 policiers, a indiqué la police. "Nous avons été contraints d'ouvrir le feu en état de légitime défense après que les manifestants nous ont lancé des cocktails molotov, des bouteilles vides et des pierres", a dit un responsable de la police locale. Une cinquantaine de personnes sont mortes depuis le début des manifestations en septembre. (Gopal Sharma; Tangi Salaün pour le service français) )

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant