La police marseillaise face aux nouveaux caïds de la drogue

le
1
La violente guerre que se livrent les trafiquants de drogue de la cité phocéenne occulte le travail de fond mené par la police pour reconquérir les quartiers.

Marseille, capitale française du crime? Pour les policiers locaux, il serait injuste d'évaluer la situation de la Cité phocéenne sur le plan criminel à l'aune des seuls règlements de comptes entre malfaiteurs de ces derniers mois.

À les entendre, en effet, il existe une autre réalité, qui témoigne d'un investissement considérable des forces de l'ordre: le préfet de police de la ville, Alain Gardère, assure que «les vols à main armée dans la Cité phocéenne ont baissé de 30 % par rapport à l'an dernier, les vols avec violences de près de 15 %, les cambriolages dans les mêmes proportions». «Et si des truands se fument entre eux, cela se passe aussi ailleurs en France, sans que personne ne s'en émeuve», renchérit un commissaire marseillais.

La reconquête des quartiers est, depuis dix ans, l'obsession des autorités sur place. «La police judiciaire laboure le terrain», assure Jacques Dallest, le procureur de la République de Marseille. Mais, dans une ville o

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1531771 le vendredi 31 aout 2012 à 08:50

    Quelques mois....?!? Pour ce qui est de la baisse des statistiques, allez dans un commissariat et voyez avec quelle insistance on essaye de vous dissuader de porter plainte....! Alors ces articles de presse à deux balles, non merci !