La police macédonienne repousse des migrants à la frontière grecque

le
0
    ATHENES, 10 avril (Reuters) - La police macédonienne a 
procédé dimanche à des tirs de gaz lacrymogène pour repousser 
plusieurs centaines de migrants massés en territoire grec le 
long de la barrière érigée au poste-frontière d'Idomeni, indique 
un journaliste de Reuters. 
    Environ 500 personnes se sont rassemblées le long de cette 
barrière à proximité de laquelle est installé un camp de fortune 
en territoire grec. 
    Un responsable macédonien a indiqué que les migrants avaient 
quitté leur camp à Idomeni et s'en étaient pris à la barrière. 
    "Ils lançaient des pierres sur la police macédonienne. La 
police a répliqué par des tirs de gaz lacrymogène", a dit ce 
responsable, s'exprimant sous le sceau de l'anonymat. 
    "Les migrants poussaient contre la barrière du côté grec de 
la frontière. Mais la barrière est toujours là, ils ne sont pas 
parvenus à passer", a-t-il ajouté. 
    Plus de 10.000 migrants et réfugiés vivent depuis le mois de 
février dans des camps de toile en Grèce, ne pouvant poursuivre 
leur chemin après la fermeture des frontières décrétée par 
plusieurs Etats des Balkans. 
     
 
 (Renee Maltezou; Pierre Sérisier pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant