La police entre sur la place Taksim

le
0
Officiellement, il ne s'agit pas de disperser les manifestants mais de retirer les écriteaux et les affiches sur la place. Des heurts ont eu lieu : des jeunes ont riposté à coup de lance-pierres et cocktails Molotov.

Après de violents affrontements au début de la contestation, les forces de l'ordre turques s'étaient tenues à distance du site ces derniers jours. Mais mardi matin, plusieurs centaines de policiers en tenue antiémeute ont pénétré sur la place Taksim, dans le centre d'Istanbul. Les policiers, secondés par des blindés munis de canons à eau, ont pris d'assaut les barricades érigées par les manifestants sur certaines avenues menant à la place, mais ne faisaient pas mouvement vers le parc Gezi, jouxtant la place, où des centaines de protestataires ont installé leurs tentes.

Selon les autorités, le but de l'intervention n'est pas de disperser l'ensemble des manifestants mais «de retirer les écriteaux et les images installés sur la statue d'Atatur...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant