La police de Waco demande aux motards de se faire discrets

le , mis à jour à 03:21
0

WACO, Texas, 19 mai (Reuters) - La police de Waco a demandé aux motards de ne pas rouler dans les rues après la fusillade entre bandes de motards qui a fait dimanche neuf morts et 18 blessés dans cette ville du Texas. La police a expliqué sa décision par le fait qu'il était difficile de distinguer les motards respectant la loi de ceux se livrant à des activités criminelles. Elle n'a pas précisé quand la mesure serait levée. "Il y a des clubs de motards qui n'ont rien de criminel", a écrit une habitante de Waco sur le page Facebook de la police locale. "Tous ceux qui ont l'air mauvais ne le sont pas et tous ceux qui ont l'air gentil ne le sont pas non plus". Près de 200 personnes ont été arrêtées lundi au lendemain de la fusillade, lors d'une violente rixe entre bandes rivales qui a éclaté sur le parking d'un restaurant situé dans un centre commercial. Les motards étaient équipés d'armes à feu, de couteaux, de battes de baseball et de chaînes. Les policiers, présents sur les lieux au moment de la bagarre, sont intervenus quand les motards ont commencé à tirer. La concession Harley Davidson de la ville, située à quelques centaines de mètres du lieu de la fusillade, a été fermée jusqu'à nouvel ordre à la demande de la police. "Nous travaillerons étroitement avec la police de Waco afin de décider quand nous pourrons rouvrir en toute sécurité", lit-on sur un avis affiché sur la vitrine. "La police vous demande par ailleurs de ne pas rouler dans le secteur si vous disposez d'un autre moyen de transport". La police, qui dit avoir reçu des menaces de la part de bandes de motards et craint de nouveaux affrontements, a installé des tireurs sur les toits pour surveiller les rues. La chaîne Twin Peaks, propriétaire du restaurant où a eu lieu la fusillade, a annoncé suspendre ses "soirées moto" pendant la durée de l'enquête. Les motos étaient absentes lundi des rues de la ville, à l'exception de la centaine de machines toujours garées sur le parking du Twin Peaks. La police procédait à leur enlèvement. (Lisa Maria Garza; Patrick Vignal pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant