La police canadienne tue un suspect après une "menace terroriste"

le
0
 (Ajoute précisions) 
    VANCOUVER, 11 août (Reuters) - La police canadienne a tué un 
homme mercredi, ont rapporté plusieurs chaînes d'information du 
pays après la diffusion par la police d'un communiqué disant 
qu'elle avait identifié un suspect après avoir reçu des 
"informations crédibles sur une menace terroriste potentielle". 
    La gendarmerie royale du Canada a précisé dans ce communiqué 
que le suspect avait été identifié et que "les mesures 
appropriées ont été prises afin de s'assurer qu'il n'y ait aucun 
danger pour la sécurité publique". 
    Des sources proches des services de renseignement, 
s'exprimant sous le sceau de l'anonymat, ont dit à Reuters que 
le suspect visé était Aaron Driver, un homme qui avait été 
arrêté l'an dernier pour son soutien affiché à l'organisation 
Etat islamique (EI) sur les réseaux sociaux. 
    Selon les chaînes de télévision CTV News et CBC News, le 
suspect a été tué lors d'une descente de police dans une petite 
ville de l'Ontario. L'opération a eu lieu dans une maison de 
Strathroy, à 225 km au sud-ouest de Toronto, selon des 
informations publiées sur Twitter.  
    Des journalistes arrivés sur les lieux ont rapporté sur le 
réseau social qu'un corps avait été transporté dans un véhicule 
officiel. 
    Aaron Driver, qui se fait également appeler Harun 
Abdurahman, habite à Strathroy, selon des sources proches des 
services de renseignement. 
    Le journal London Free Press a indiqué que la police avait 
tiré sur Aaron Driver après que celui-ci eut fait exploser une 
bombe, blessant une personne et se blessant lui-même dans 
l'opération. 
    "J'ai entendu un bruit de bombe, comme une détonation - 
J'étais terrifiée parce que c'est une petite ville calme", a dit 
à Reuters Irene Lee, dont les parents possèdent une supérette à 
proximité de la maison d'Aaron Driver, ajoutant que la police 
était arrivée vers 16h00 heures locales (20h00 GMT).  
    Ralph Goodale, ministre canadien de la Sécurité publique, a 
écrit dans un communiqué publié mercredi dans la soirée que les 
habitants avaient été "correctement protégés" et que le niveau 
d'alerte terroriste du Canada restait "moyen".  
 
 (Julie Gordon, Benoît Van Overstraeten et Laura Martin pour le 
service français, édité par Marc Angrand) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant