La police britannique sous le feu des critiques

le
0
L'impuissance de la police face aux émeutes suscite la réprobation. En ligne de mire : les suppressions de postes, l'impréparation des forces de l'ordre et la stratégie des policiers sur le terrain.

«Les émeutiers ont pris le contrôle, la police leur abandonne les rues», titrait mardi le Times. Alors que les émeutes en Grande-Bretagne prennent de l'ampleur de jour en jour, les forces de l'ordre sont montrées du doigt. A l'issue d'une réunion de crise à Downing Street ce mardi, le premier ministre David Cameron a annoncé que les effectifs policiers à Londres seraient portés de 6000 à 16.000 hommes dès mardi soir, soit la moitié du total des policiers employés par la «Met», la police du Grand Londres. «Trop tard», disent des hommes politiques et d'anciens responsables de la police, pour lesquels les forces de l'ordre ont été impuissantes à contenir ces violences, les pires de ce type dans la capitale depuis plus de vingt ans. Ils pointent également l'impréparation des troupes et les coupes budgétaires. Le budget des forces de l'ordre doit encore être amputé de 20% d'ici 2014/2015.

900 suppressions de postes de policiers

«Nous n'avons tout simplement plus as

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant