La police autorisée à être armée hors état d'urgence-Syndicat

le
0
    PARIS, 14 juin (Reuters) - Le ministre français de 
l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, a accepté le principe 
d'autoriser les policiers à porter une arme en toute occasion, 
même en dehors des périodes d'état d'urgence, a annoncé mardi un 
syndicat de policiers. 
    Cette revendication de longue date des agents a été 
satisfaite au lendemain de l'assassinat d'un couple de policiers 
par un djihadiste présumé, dans la banlieue parisienne. 
  
    "Le ministre accepte le port de l'arme au-delà de l'état 
d'urgence. C'est une première mesure de protection dont on se 
félicite", a déclaré Yves Lefebvre, secrétaire général de SGP 
police-FO, après une réunion avec Bernard Cazeneuve et des 
syndicats de policiers.  
    Ces derniers ont aussi obtenu des garanties en matière 
"d'anonymisation" des procédures impliquant des agents, ce qui 
permettra de "moins repérer le policier en dehors de sa vie 
professionnelle", a expliqué Yves Lefebvre à la presse devant le 
ministère de l'Intérieur. 
    Les syndicats demandent en outre que les patrouilles à deux 
fonctionnaires de police se fassent désormais à trois.   
    "Dès demain matin, notre proposition écrite sera sur le 
bureau du ministre. Le ministre s'est engagé à nous revoir très 
vite", a précisé dirigeant syndical.   
 
 (Elizabeth Pineau, édité par Yves Clarisse) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant