La polémique sur les "Gaulois" de Nicolas Sarkozy rebondit

le
34
LA POLÉMIQUE SUR LES "GAULOIS" DE SARKOZY REBONDIT
LA POLÉMIQUE SUR LES "GAULOIS" DE SARKOZY REBONDIT

PARIS (Reuters) - Le favori des sondages pour la primaire de la droite, Alain Juppé, a déploré jeudi la "nullité du débat politique" en France dans un tweet lapidaire dans lequel il évoque les déclarations de son rival Nicolas Sarkozy sur les Gaulois.

"Nullité du débat politique que soulèvent certains à droite et à gauche : on débat des Gaulois !! Et si l'on parlait d'avenir ?" écrit le maire de Bordeaux.

L'ancien chef de l'Etat a déclenché un feu roulant de critiques de la gauche et de ses concurrents à la primaire de la droite en proclamant lundi lors d'un meeting que "dès qu'on devient français, on devient gaulois".

Le député Les Républicains (LR) Thierry Solère, chargé de l'organisation de la primaire, a donné raison à Alain Juppé.

"Il a raison, il faut qu'on parle de l'avenir", a-t-il déclaré sur France Inter. "Alain Juppé a raison de dire que tout ça n'est pas le vrai sujet."

Thierry Solère a cependant dit que rien ne l'avait choqué dans les propos de Nicolas Sarkozy, contrairement à un ancien lieutenant de l'ex-chef de l'Etat à la tête de l'UMP, dont LR est l'héritier, le député Frédéric Lefebvre.

Cet ancien secrétaire d'Etat de Nicolas Sarkozy a dénoncé sur RFI une "stratégie cynique" et comparé son ancien mentor à Donald Trump, le tonitruant et très contesté candidat républicain à la présidentielle américaine.

"Ce sont des mots qui sont censés nourrir une stratégie assez cynique de dérive identitaire, pour essayer, un peu comme le fait Trump (...), de rallier une partie de notre population qui est aujourd'hui exaspérée", a-t-il dit.

Il a aussi dénoncé les propos de Nicolas Sarkozy contre des opposants gabonais expulsés manu militari mercredi soir d'un meeting près de Lille, alors qu'ils lui reprochaient d'avoir favorisé l'accession d'Ali Bongo à la tête du Gabon.

"ÇA PUE"

"Ici c'est la France, c'est pas le Gabon, si vous voulez retourner au Gabon, allez-y ! (...) Ici on parle de la France", a lancé l'ex-chef de l'Etat à ces manifestants.

"Comment dire à de jeunes étudiants africains 'retournez en Afrique pour parler de l'Afrique ?'" a réagi Frédéric Lefebvre.

"Je ne veux pas laisser le débat public dériver dans des eaux troubles", a conclu le député LR, qui a décidé de déposer un recours contre la décision de l'instance chargée de valider les candidatures à la primaire à droite, qui ne l'a pas retenu.

Un autre candidat disqualifié, Hervé Mariton, a estimé sur RTL qu'il y avait "un "risque de démagogie".

Quant au président du MoDem, François Bayrou, qui soutient la candidature d'Alain Juppé, il a jugé le débat politique "désespérant" et dénoncé une "obsession" des origines.

"C'est d'une stupidité crasse et c'est surtout complètement régressif. Il y a là, les médecins diraient, une névrose", a-t-il dit sur LCI. "Nicolas Sarkozy sait très bien ce qu'il fait : il cherche des voix pour la primaire."

Lui aussi a évoqué un parallélisme avec Donald Trump.

Le président du groupe socialiste au Sénat, Didier Guillaume, a pour sa part estimé sur iTELE que Nicolas Sarkozy imprimait le "tempo" de la primaire à droite.

"La droite est tirée vers l'extrême droite (...) Quand j'ai entendu 'nos ancêtres les Gaulois, comme on dit chez moi, ça pue, ça pue la naphtaline, le rance, le renfermé (...) Il veut toucher les instincts les plus vils."

(Emmanuel Jarry, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ericlyon il y a 3 mois

    La france s'est faite du point de vue de l'histoire par tout ce qui l'a traversée que ce soit bon ou mauvais (comme les guerres et les envahisseurs) c'est l'histoire de la France et évidemment pas l'histoire des Français d'aujourd'hui dont l'histoire n'est pas du tout la même puisque beaucoup sont originaires d'autres pays. Ce que je dis c'est que nier qu'en France il y a eu des gaulois, des francs, des bourgons c'est une absurdité.

  • ericlyon il y a 3 mois

    @SuRaCta : je ne parle pas de géologie, je parle d'un pays et de ce qui a influer sur ce pays. Il a l'histoire et la géographie effectivement. Ce que je dis c'est qu'il ne faut pas confondre le pays et ses habitants. Bien sûr qu'il y a du métissage et de la mixité dans le monde mais la France métropolitaine c'est la France métropolitaine et pas l'afrique ni l'asie, elle a été traversée par de nombreux envahisseurs mais elle reste la France.

  • SuRaCtA il y a 3 mois

    Même sur le même plan des phénomènes géologoiques naturels et des phénomènes melant religion et politiques tout saif naturel me semble n'avoir aucun sens, votre argumentation ne tien pas 2 secondes...

  • SuRaCtA il y a 3 mois

    ericlyon quel rapport ? Autant il est tout à fait légitime d'étuder plus en détail des phénomène terrestre historique comme le volcanisme sur des territoires concernés par ce phénomème en effet, autant le salafisme n'a pas historiquement sa place ni en France ni même sur un territoire comme celui du 93 malgré l'immigration depuis 40ans...

  • ericlyon il y a 3 mois

    A la Réunion par exemple ils étudient l'impact du volcanisme sur leur Ile parce que c'est essentiel. Pour nous métropolitain ça l'est moins mais ce n'est pas une raison pour leur contester ce droit.

  • ericlyon il y a 3 mois

    On parle d'histoire de France et pas de l'histoire des français. Quand on parle de la Gaule c'est une partie de la France. Aujourd'hui les anciennes colonies ne font plus partie de la France et donc pas de l'histoire de la France d'aujourd'hui. Bien sûr la Gaule ne concerne que la France métropolitaine mais c'est tellement évident que faire des allusions sur la France d'outremer devient complètement stupide.

  • alain..c il y a 3 mois

    acharbil tu n'aimes pas juppé on dirait... mais es tu objectif?

  • acharbi1 il y a 3 mois

    Alain Juppé est proche du mouvement fondamentalistes UAM-93 .la puissante organisation islamique contrôlant plusieurs dizaines de mosquées en région parisienne. Qui veut imposer un califat sous la charia en France en expliquant que" le Niqab est supérieures à jamais au dévoiement du visage. les lois de Dieu supérieure à jamais aux lois de la république. Alain Juppé a déclaré le 3 mars 2015 après une rencontre avec avec les responsables de l'UAM- 93 "nous sommes en Très large accord avec l'UAM -9

  • SuRaCtA il y a 3 mois

    Oui ca pue, quand on à officillement plus de 3.5 millions de chomeurs et en réalité entre 5 et 6 millions, près de 100% de dette / PIB, des bidonvilles qui se developpent, une éducations nationale qui fabrique tous les ans 150 000 jeunes sans qualification à l'heure l'économie numérique et qu'on en importe autant d'ailleur alors que les meilleurs talent partent oui ca pue vraiment pour l'avenir du pays ! Les débats Trump ou Sarkozy ne sont que des leurres pour masquer la triste réalité...

  • fortunos il y a 3 mois

    il n a meme pas francisé son nom,qui aurait peu devenir par ex; Sacasot