La polémique sur le décès de Yasser Arafat divise sa famille

le
0
La veuve du leader palestinien va bien porter plainte contre X pour empoisennement, mais elle se désolidarise des déclarations de son neveu qui accuse Israël.

La polémique autour de l'empoisonnement supposé de Yasser Arafat a pris, jeudi, un nouveau tour, sur fond de discorde familiale. Alors que Nasser al-Qidwae, le neveu de l'ancien chef palestinien et président de la fondation Yasser Arafat, a accusé Israël jeudi d'avoir empoisonné son oncle au polonium 210, la veuve d'Arafat a tenu à se désolidariser de cette récupération politique dans un communiqué.

Si Souhat Arafat confirme son intention, sous quinze jours, de déposer plainte en France pour faire la lumière sur «les circonstances suspectes du décès de son mari», cette procédure contre X «n'est dirigée contre personne - ni individu, ni État», avertit-elle par la voix de son avocat Me Pierre-Olivier Sur. «Sa démarche consiste donc à rechercher et à faire établir la vérité et seulement la vérité, sous l'autorité d'un juge d'instruction, ce qui garantit l'indépendance de l'enquête et de ses conclusions, précise le communiqué. Elle ne tolérera aucune ins

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant