La polémique enfle autour des propos de Claude Guéant

le
15
LA POLÉMIQUE ENFLE AUTOUR DES PROPOS DE CLAUDE GUÉANT
LA POLÉMIQUE ENFLE AUTOUR DES PROPOS DE CLAUDE GUÉANT

PARIS (Reuters) - Le Parti socialiste redouble lundi de critiques sur les propos controversés de Claude Guéant sur les civilisations, y voyant une tentative de séduction des électeurs du Front national, tandis que la droite continue d'accuser l'opposition de nourrir artificiellement la controverse.

Le ministre de l'Intérieur, qui s'adressait samedi à huis clos au syndicat étudiant Uni à l'Assemblée nationale, a déclaré

que toutes les civilisations ne se valaient pas.

Aussitôt relayés par des participants sur Twitter, ces propos ont été confirmés dimanche par Claude Guéant, qui a dit ne pas les regretter.

Dans Le Figaro de lundi, il persiste et signe.

"J'ai tenu des propos de bon sens, des propos d'évidence pour rappeler que toutes les civilisations ne se valent pas au regard des valeurs humanistes qui sont les nôtres", a-t-il déclaré en précisant vouloir défendre la démocratie, les libertés individuelles et les droits de femmes.

L'opposition, PS en tête, a sonné la charge contre le ministre de l'Intérieur, déjà au coeur de polémiques dans un passé récent, pour avoir notamment déclaré que le nombre de fidèles musulmans en France posait "problème".

"Guéant ferait mieux de s'occuper de la société plutôt que de faire des phrases sur la civilisation", déclare ainsi le candidat socialiste à la présidentielle, François Hollande, dans un message posté lundi sur Twitter.

Pour Pierre Moscovici, directeur de campagne de François Hollande, les propos de Claude Guéant témoignent d'une stratégie délibérée.

"C'est un geste prémédité, volontaire, conscient (...) et qui a été sûrement couvert par l'Elysée. Il serait bon que M. Sarkozy s'en désolidarise (...) mais il ne le fera pas parce qu'il est en campagne", a déclaré Pierre Moscovici sur LCI.

JUPPÉ MARQUE SA DIFFÉRENCE

Une position également défendue par Michel Sapin, chargé du projet présidentiel du candidat socialiste.

"On aurait pu penser que c'était le reflet d'un manque de culture. Mais c'est le reflet de la volonté de Nicolas Sarkozy de toujours opposer une catégorie de Français à une autre, de toujours stigmatiser une religion (...), de diviser la Nation quand il faudrait la rassembler", a-t-il déclaré sur Europe 1, évoquant "une forme de xénophobie".

Pour la Ligue des droits de l'Homme, les propos de Claude Guéant constituent "une étape supplémentaire vers l'ignoble".

Le ministre de l'Intérieur "exhume de son tombeau le débat sur l'identité nationale lancé par Nicolas Sarkozy et que la Nation, justement, avait rejeté avec dégoût", écrit la LDH dans un communiqué.

Plusieurs ténors du parti de la majorité ont pour leur part défendu Claude Guéant.

"La politique, c'est d'exprimer des convictions, on n'est pas obligé de se battre uniquement sur des chiffres économiques, on peut dire : je préfère ce modèle de société", a ainsi déclaré le ministre de la Défense, Gérard Longuet, sur Europe 1. "Je l'aurais dit différemment, mais je pense la même chose", a-t-il ajouté.

Pour Jean-François Copé, "on se focalise sur une polémique qui n'en vaut pas la peine".

"Le politiquement correct peut de temps en temps être mis de côté", a fait valoir le secrétaire général de l'UMP sur France Inter.

Les ministres de l'Economie et du Travail, François Baroin et Xavier Bertrand, ont pris dès ce week-end la défense de Claude Guéant.

Henri Guaino, conseiller spécial de Nicolas Sarkozy, a appelé à cesser "l'hystérie" à moins de 80 jours du premier tour de l'élection présidentielle pour laquelle François Hollande est donné favori par les sondages.

Le ministre des Affaires étrangères Alain Juppé s'est légèrement démarqué du reste du gouvernement, estimant que l'utilisation du mot de "civilisation" pouvait prêter à confusion.

Chine Labbé et Patrick Vignal, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • chatnour le lundi 6 fév 2012 à 16:15

    @cafcrem : tout-à-fait d'accord avec vous. Et le pire, c'est que ça marche.

  • M6486201 le lundi 6 fév 2012 à 15:52

    UN MILLION DE FOIS D'ACCORD AVEC GUEANT. Il faut être sourd et aveugle ou complètement débile pour affirmer que la civilisation européenne est identique à la civilisation pakistanaise ou afghane, civilisation ou les filles n'ont pas le droit à l'éducation les femmes de sortir où la vie humaine ne vaut pas grand chose....Mrs les socialos soi-disant bien penseurs cessez vos hypocrisie

  • M3412997 le lundi 6 fév 2012 à 12:29

    Hollande dit qu'il faudrait mieux s'occuper d'autre chose, mais est ce qu'il est allé lui même au bois de boulogne chercher des voix?????? honte à nos dirigeants qui laissent mourir les pauvres tout en se gavant!!

  • M3412997 le lundi 6 fév 2012 à 12:27

    ces propos ne me choquent pas du tout, mais plutôt le fait que de ces quelques paroles on en fait tout un fromage c'est ça le plus choquant et dire qu'on oublie dans tout ça "les classes" françaises ce qui devrait être notre première occupation, les uns meurent dans l'indifférence et sont diminués totalement tandis que les autres (fonctionnaires du SENAT) voient leur prime chauffage quasiment triplée 4000€/an par fonctionnaire du Senat, il doit y avoir encore d'autres privilèges.................

  • bordo le lundi 6 fév 2012 à 12:23

    Quant au PS qui "sonne la charge", je vois M. Hollande en Masséna à Eylau à la tête de 80 escadrons, M. Rebsamen, à la tête de la Garde Impériale à Waterloo "C'étaient des hommes géants montés sur des chevaux colosses." Sonner la charge ! Après le pathétique, voilà le ridicule. Merci au journaliste dont les cuirs nous enchantent.

  • bordo le lundi 6 fév 2012 à 12:19

    Quelle blague ! La polémique "enfle" ! Querelle de néant née de l'imagination journalistique en ayant assez de parler de la neige ! J'attends le soutien aux civilisations arrachant le coeur de leurs enfants pour les offrir au dieux, mutilant les femmes et les tenant en servage, ou recommandant la peine de mort.

  • M3101717 le lundi 6 fév 2012 à 11:54

    Le roi du "fait exprès". Quelle classe ! Quel branque !!

  • Orange37 le lundi 6 fév 2012 à 11:28

    Civilisation (cf. Larousse) : civiliser un peuple, action de perfectionner les conditions matérielles et culturelles dans lesquelles vit un peuple. Je comprends mieux l'échec de Nicolas, notre président voulait être le président du pouvoir d'achat, ect...

  • p-mart le lundi 6 fév 2012 à 11:26

    propos maladroits (un fait expres ou pas) mais n'en déplaisent aux socialos nous n'avons pas tous (régimes politiques, religions, sociétés, cultures... n'étant pas énarque je ne sais pas si je parle de civilisation ou d'autre chose) les memes valeurs et le même respect des droits de chacun. Dommage que la gauche brade nos valeurs à travers des polémiques a deux balles qui sont tres bien entendues par ceux qui ne les partagent pas.

  • M1531771 le lundi 6 fév 2012 à 11:18

    :)