« La plus grande désillusion » de la carrière de Paire

le
0

Passé tout près de l’exploit contre Andy Murray (défaite 6-2, 5-7, 5-7) jeudi à Monte Carlo, Benoît Paire ne cachait pas sa déception après le match.

« C’est forcément dur. C’est la plus grande désillusion de ma carrière. Je suis juste défait. » Ce jeudi, Benoît Paire a bien failli réaliser le plus grand exploit de sa carrière face à Andy Murray. Totalement dominateur en début de match, il menait même 6-2, 3-0 avant de finalement s’incliner en trois sets et 2h32 de jeu (6-2, 5-7, 5-7). Forcément, après la rencontre, la déception était grande du côté du Français qui s’est exprimé au journal L’Equipe : « On n’a deux cents occasions de gagner comme ça contre un n°2 mondial. J’avais l’impression de le dominer de A à Z. Il ne me faisait pas mal, ses coups ne m’inquiétaient pas du tout. Je jouais un tennis assez simple. J’attendais la bonne balle pour attaquer. J’aurais pu aller loin dans ce tournoi vu mon niveau. Je domine et je me sors tout seul du truc... Je fais un très mauvais jeu à 3-0 et c’est le stress qui l’a emporté. Et quand je sers à 5-4 pour le match, j’ai paniqué. J’aurais dû jouer l’échange et je me suis précipité. J’ai mouillé, je n’ai pas peur de le dire. Il n’y a rien d’encourageant dans cette défaite. Ça aurait dû être facile et je perds ce qui est devenu un match piège ». Andy Murray s’est lui qualifié pour les quarts de finale, où il devra se montrer encore plus vigilant pour battre Milos Raonic.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant