La plupart des Allemands pas inquiets par l'afflux de réfugiés-sondage

le
1

BERLIN, 11 septembre (Reuters) - Plus de la moitié des Allemands ne se sentent pas menacés par l'afflux sans précédent de réfugiés dans leur pays, selon un sondage publié vendredi, ce qui ne les empêche pas, à en croire une autre enquête, d'être mécontents de la manière dont le gouvernement gère la situation. Berlin pense que le nombre de réfugiés et de migrants économiques arrivant en Allemagne devrait quadrupler cette année, à environ 800.000. D'après un sondage établi par Infratest dimap pour la chaîne publique ARD, 61% des personnes interrogées disent ne pas être inquiètes de la hausse du nombre des réfugiés tandis que 38% se montrent effrayées par cet afflux. Quatre personnes sur cinq ont dit que l'immigration n'avait en rien changé leur vie quotidienne. Seul 2% des personnes sondées ont dit que leur vie était manifestement affectée par le nombre toujours plus élevé de réfugiés. Un sondage Elabe pour le compte de BFM TV publié mercredi a montré que les Français sont désormais majoritairement favorables à l'accueil de migrants et de réfugiés même si la question continue de diviser profondément la droite et la gauche. ID:nL5N11F41L Selon une autre enquête, menée par Emnid pour la chaîne d'informations privée N24, une majorité d'Allemands n'est pas satisfaite de la manière dont la chancelière Angela Merkel gère la crise des réfugiés. Environ deux Allemands sur trois estiment que le gouvernement gérait "assez mal" ou "très mal" la situation. Quelque 36% trouve que Berlin n'en fait pas assez pour aider le gouvernement tandis que 27% estime que le gouvernement en fait trop. Sigmar Gabriel, ministre de l'Economie, a déclaré devant le Bundestag que les demandeurs d'asile pour régler le problème de la pénurie de main d'oeuvre qui pèse sur l'Allemagne. ID:nL5N11G34N (Michael Nienaber, Benoit Van Overstraeten pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4484897 le vendredi 11 sept 2015 à 09:55

    Ils ne vont pas tarder a savoir ce que c'est qu'un "envahisseur"! Fini la choucroute et les saucisses, bonjour le alal