La pluie trop tardive pour les agriculteurs

le
0
Les récoltes de céréales seront néanmoins un peu moins mauvaises qu'anticipé.

Si les vacanciers voient leurs congés gâchés par ce mois de juillet «pourri», les agriculteurs, eux, sont en partie rassurés par la pluie. La situation de sécheresse, qui s'annonçait catastrophique fin mai, semble être évitée de justesse. Pour la première fois depuis plusieurs mois, les précipitations se sont approchées des normales en juin, atténuant la sécheresse des sols superficiels. Cependant, seules les régions du Nord en ont véritablement profité. La première moitié de juillet à réduit fortement les effets de la sécheresse sur la partie est du pays, comme en Rhône-Alpes ou en Bourgogne, où les normales mensuelles de précipitations ont déjà été dépassées. L'Ouest reste cependant en situation difficile.

Les éleveurs restent en difficulté

Ces pluies ont permis d'éclaircir un peu les perspectives des céréaliers. L'organisme FranceAgriMer a ajusté la semaine dernière ses prévisions de production de blé tendre, prévoyant 32 millions de ton

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant