La place Tahrir fait reculer la junte égyptienne

le
0
Le maréchal Tantaoui promet un transfert accéléré du pouvoir aux civils.

De notre envoyé spécial au Caire

La place Tahrir ressemble à un immense organisme vivant. Autour du rond-point central où le village de tentes est réapparu, des centaines de milliers de personnes tournent, s'arrêtent, se regroupent, agitent des drapeaux égyptiens, reprennent en ch½ur des slogans: «Le peuple veut le départ du Maréchal!» Des marchands ambulants vendent à boire, thé ou jus de fruits, à manger, du kochari, le plat populaire égyptien, du pop-corn, sans oublier l'équipement de base du manifestant: masque à gaz, lunettes de sécurité et casque de chantier.

Mardi, le rassemblement était le plus important depuis la révolution de février dernier, mais la place est restée assez calme.Les seuls affrontements ont lieu dans la rue Mohammed Mahmoud. Les manifestants craignent que la police ne tente d'investir la place Tahrir. Les policiers que les manifestants n'attaquent le ministère de l'Intérieur. La police antiémeute tire sans discontinuer des gren

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant