La place de Londres accorde les meilleurs bonus

le
0
(NEWSManagers.com) - Londres est l' une des places financières qui accorde les bonus les plus élevés, selon la dernière enquête menée par eFinancialCareers aux Etats-Unis, au Royaume-Uni, à Hong Kong, à Singapour et en Australie.

Au Royaume-Uni, sur les 654 banquiers et professionnels de la finance interrogés par le site d' offres d' emplois, 49 % ont déclaré recevoir cette année un bonus plus élevé que celui de l' an dernier, tandis que 25 % des répondants ont constaté une baisse. Tous métiers confondus, les bonus du secteur ont augmenté de 5 % au Royaume-Uni, les bonus moyens les plus élevés étant versés aux professionnels des hedge funds et du trading. A titre de comparaison, la moyenne des bonus a baissé de 5 % aux Etats-Unis.

Parmi les banquiers et professionnels de la finance britanniques ayant enregistré une hausse de leur bonus, les professionnels du front office ont perçu une prime de 84.409 livres sterling (environ 98.000 euros) en moyenne. Les professionnels du middle office reçoivent en moyenne un bonus de 31.705 livres (environ 37.000 euros) tandis que ceux du back office touchent en moyenne 18.895 livres (environ 22.000 euros).

En comparaison, dans la zone Asie Pacifique (Hong Kong, Singapour et Australie), alors que 59 % des professionnels interrogés ont vu leur bonus augmenter et que 16 % ont constaté une baisse, le bonus moyen est plus bas qu' au Royaume-Uni. En parallèle aux Etats-Unis, tandis que 56 % des répondants déclarent recevoir un bonus plus élevé cette année et que 19 % enregistrent une baisse, la moyenne générale des bonus a diminué de 5 %.

Cependant, sur tous les marchés, les bonus payés aux professionnels de la finance exerçant en front office sont au moins trois fois plus élevés que ceux versés aux professionnels du middle ou du back office.

Par ailleurs, quand on compare la part du bonus sur la rémunération totale, pour les Britanniques qui ont enregistré un bonus en hausse, ce dernier ne représente pas plus de 32 % en moyenne, contre 28 % aux Etats-Unis et en Asie. Pour les professionnels sell-side les plus performants, ce pourcentage peut toutefois atteindre jusqu' à 40 % de leur rémunération totale (alors qu' il ne dépassait pas les 32 % l' an dernier).

De plus, la majorité des répondants au Royaume-Uni et en Asie affirment qu' ils reçoivent toujours l' intégralité de leur bonus en cash. Seulement une minorité (moins de 10 % au Royaume-Uni) touche plus de 25 % des bonus en différé. Et 20 % des répondants britanniques déclarent également bénéficier de bonus garantis.

A noter que les professionnels du front office travaillant au sein de banques détenues majoritairement par l'Etat britannique reçoivent un bonus équivalent seulement au tiers de ce qu' obtiennent leurs collègues des grandes banques d'investissement indépendantes.

Enfin, toutes branches confondues, les niveaux de satisfaction liés aux bonus perçus cette année sont relativement élevés au sein du panel, indique eFinancialCareers. Au Royaume-Uni et aux Etats-Unis, un tiers des répondants sont mécontents de leur bonus ; en Asie, seul un quart des répondants se déclarent insatisfaits. Cependant, au Royaume-Uni et en Asie, plus de 40% des répondants envisagent de changer d' employeur en 2011. D' autre part, 8% des professionnels au Royaume-Uni et 17% de ceux basés en Asie indiquent qu' ils cherchent à changer de poste au sein de leur entreprise actuelle.

info NEWSManagers

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant