La piste criminelle écartée dans la mort de Christopher

le
0
Le corps du petit garçon avait été repêché dans l'Eure quinze jours après sa disparition d'un foyer. Les premiers éléments de l'autopsie révèlent qu'il s'est probablement noyé en tombant dans l'eau.

Le petit Christopher, retrouvé mort vendredi dans une rivière d'Eure-et-Loir n'a pas subi de violences, a affirmé lundi le procureur de Chartres. «Les premiers éléments recueillis lors de l'autopsie», pratiquée dans la journée à Tours, «précisent une absence totale de violence, ni externe ni interne, ainsi que l'absence totale de bleus sur le corps de l'enfant» de neuf ans, a-t-il ajouté. «Il n'y a pas d'affaire de moeurs ou autre, ce serait apparu immédiatement à l'autopsie», a insisté le magistrat, écartant ainsi toute piste criminelle.

Et le procureur de préciser : «Très vraisemblablement, ce petit garçon qui ne savait pas nager a voulu traverser la rivière, a glissé et est tombé dans l'eau froide. On peut considérer que tout paraît compatible avec une noyade intervenue peu après sa fugue» d'un foyer de Champhol, près de Chartres, le 29 octobre dernier. D'autres analyses devraient permettre de déterminer le jour et l'heure de la mort de Christopher,

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant