La pilule responsable de 20 décès par an

le
0
Selon l'Agence du médicament, les pilules œstroprogestatives, toutes générations confondues, sont à l'origine de 20 décès et 2500 accidents thromboemboliques par an en France.

Les pilules contraceptives de 2e, 3e ou 4e génération entraînent chaque année plus de 2500 accidents de santé par formation de caillots dans les veines et 20 décès prématurés de femmes, selon un rapport diffusé mardi par l'Agence du médicament (ANSM).

Utilisés par 4,27 millions de femmes en 2011, les contraceptifs oraux combinés (COC) ou pilules œstroprogestatives provoquent chaque année «en moyenne» 2529 accidents thromboemboliques veineux et «20 décès prématurés», dont 14 sont attribuables aux pilules de 3e et 4e génération, indique ce rapport qui porte sur les années 2000 à 2011.

Ces décès sont liés à la survenue d'une embolie pulmonaire, la forme la plus grave d'accident thromboembolique, selon l'ANSM qui publie ce rapport dans le cadre du point régulier réalisé sur l'u...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant