La pilule du lendemain reste mal connue

le
0
Ce contraceptif d'urgence est peu utilisé en France, alors même que les grossesses non désirées restent fréquentes.

Il est impératif de mieux faire connaître la contraception d'urgence en France. Il existe en effet une manière simple, après un rapport sexuel non protégé ou encore après un accident de préservatif, d'éviter une éventuelle grossesse non désirée. Encore faut-il savoir qu'il existe un médicament à base d'hormones, bien toléré, et très efficace, à condition d'être pris à temps, c'est-à-dire moins de 72 heures après le rapport sexuel, et le plus tôt possible. Plusieurs pilules du lendemain sont disponibles en pharmacie, en vente libre. Elles sont peu utilisées, alors même, qu'en France, même si trois femmes sur quatre disposent d'une contraception, les échecs contraceptifs restent fréquents. Une grossesse sur trois est non prévue et la moitié conduit à une interruption volontaire de grossesse. Il y a encore dans notre pays près de 200.000 avortements...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant