La pilule du lendemain prise par 40% des jeunes

le
0
Largement prescrite, et depuis 2002 donnée gratuitement et anonymement aux mineures, la pilule du lendemain a été utilisée par plus de 40% des 15-24 ans, selon le «protrait social» de la France publié par l'Insee.

Elles sont plus de 40 % à avoir utilisé la pilule du lendemain au moins une fois au cours de leur vie, selon le baromètre Santé 2010 de l'Inpes. Et les chiffres publiés jeudi par l'Insee dans le «portrait social» de la France peuvent sembler vertigineux, au regard de ce que la consommation était en 2000, un an après le début de commercialisation du Norvelo. Les jeunes filles et jeunes femmes de 15 à 19 ans (42 %) et de 20 à 24 ans (43 %) se sont largement tournées vers les contraceptifs d'urgence, pilules dites «du lendemain» (Norvelo ou ses génériques, à base de lévonorgestrel, à prendre dans les 72 heures suivant un rapport sexuel) ou du «surlendemain» (EllaOne, à base d'ulipristal acétate, à prendre jusqu'à 5 jours après). En 2000, elles n'étaien...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant