La pilote ukrainienne Savtchenko défie les juges russes

le
0
 (Précisions) 
    MOSCOU, 9 mars (Reuters) - La pilote ukrainienne Nadejda 
Savtchenko, jugée en Russie pour la mort de deux journalistes 
russes dans l'est de l'Ukraine en 2014, a refusé mercredi de 
reconnaître la légalité de son procès et a fait un geste obscène 
à l'adresse du président du tribunal. 
    Nadejda Savtchenko, 34 ans, considérée comme une héroïne 
dans son pays, risque une peine de 25 ans de prison si elle est 
reconnue coupable. Elle a entamé la semaine dernière une grève 
de la faim pour dénoncer un "simulacre de procès". 
    Son avocat, Nikolaï Polozov, a précisé qu'elle avait des 
problèmes cardiaques, de la fièvre et que sa vie était en 
danger. 
    "J'affirme mon innocence et je ne reconnais pas le verdict 
d'un tribunal russe", a-t-elle lancé à l'issue de son procès. 
    Le tribunal de Rostov-sur-le-Don, dans le sud de la Russie, 
a indiqué qu'il annoncerait la sentence le 21 ou le 22 mars. 
    Sur une vidéo de l'audience de mercredi, on voit Savtchenko, 
dans la cage de verre des accusés, monter sur un banc et faire 
un "doigt d'honneur" en direction du juge. 
    Ancienne pilote d'hélicoptère de l'armée ukrainienne, elle a 
été capturée dans l'est de l'Ukraine en juin 2014, lors des 
combats entre les forces gouvernementales et les séparatistes, 
et remise aux autorités russes dans des conditions qui n'ont pas 
été éclaircies. 
    Dans un entretien avec son homologue ukrainien, le ministre 
russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a déclaré que la 
Russie était au départ disposée à laisser des médecins 
ukrainiens voir la prisonnière mais que cela n'était plus 
possible en raison du comportement de cette dernière mercredi au 
tribunal. 
    Nadejda Savtchenko ne pourra recevoir aucune visite d'ici 
l'annonce de la sentence, a précisé le ministère russe des 
Affaires étrangères dans un communiqué. 
    "Pour ce qui est de sa santé, elle est normale. Nadejda 
Savtchenko fait de l'exercice et elle est sous la surveillance 
constante de médecins russes", ajoute le ministère. 
    Selon l'accusation, Nadejda Savtchenko a aidé en juin 2014 
l'artillerie ukrainienne à diriger ses tirs dans la région de 
Louhansk, où un obus a tué deux journalistes de la télévision 
russe. 
 
 (Alexander Winning, Denis Dyomkin et Jack Stubbs à Moscou; Eric 
Faye et Guy Kerivel pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant