La pierre tombale de Lee Harvey Oswald de retour au Texas

le
0

DALLAS, 15 août (Reuters) - Au terme d'une looongue bataille juridique, la stèle funéraire de Lee Harvey Oswald, l'homme qui a tiré sur John F. Kennedy en novembre 1963 à Dallas, a été rapatriée cette semaine au Texas en provenance d'un petit musée de l'Illinois. La pierre tombale avait été volée puis retrouvée avant de disparaître à nouveau au gré des successions. Elle a refait surface en 2009 dans un musée de l'Illinois, l'Historic Automotive Attractions Museum de Roscoe, d'où David Card a obtenu de la justice son retour au Texas. "Elle était à nous, et c'est la pierre tombale d'origine de l'assassin le plus tristement célèbre de l'histoire de la civilisation occidentale, peut-être même de tous les temps", a commenté ce patron d'une salle de concert de Dallas. Lee Harvey Oswald, tué dans les locaux de la police de Dallas deux jours après la mort de Kennedy, a été enterré au cimetière de Rose Hill, à Fort Worth. Dérobée quatre ans plus tard, retrouvée par la police, la pierre tombale qui ornait sa tombe avait été restituée à la mère du tueur, Marguerite Oswald, qui l'a cachée à son domicile de Fort Worth. A sa mort, en 1981, la maison a été achetée par le père de David Card et la stèle découverte lors de travaux. Mais la famille Card, qui redoutait la venue de cambrioleurs, l'a confiée à des proches. Passée de main en main, la pierre a abouti dans l'Illinois. David Card a le projet d'en faire don au Sixth Floor Museum de Dallas, dédié à l'assassinat de Kennedy. (Marice Richter; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant