La peur de tout gâcher

le
0

Dans le dur depuis un mois, Saint-Etienne a déjà été éliminé de la Ligue Europa et de la Coupe de France sur cette période. Il reste aux Verts huit matchs pour sauver ce qui peut encore l'être en L1, à savoir une nouvelle qualification européenne.

Il a suffi d’un mois pour que la saison de Saint-Etienne passe du rêve à un début de cauchemar. A la mi-février, les Verts étaient quatrièmes de L1 avec le même nombre de points que le troisième (Nice) et encore engagés en Coupe de France et en Ligue Europa. Mais ils enchaînent les désillusions depuis. Ils ont été sortis de la scène continentale par Bâle dans le temps additionnel, éliminés par leur bête noire PSG en Coupe (1-3) et n’avancent plus en championnat. Les Stéphanois y restent sur cinq matchs sans victoire, avec notamment des nuls concédés dans les derniers instants contre Monaco (1-1) ou à Marseille (1-1). A force de prendre des coups sur la tête, ils semblent à court de solutions pour relancer la machine.

108 matchs en deux saisons

Comme la copie insipide rendue à Guingamp (2-0) le week-end dernier l’a démontré. « Il faut faire, il faut agir, a lâché Christophe Galtier en conférence de presse jeudi. Dans ce sens-là, à Guingamp, nous avons subi. Subi la volonté et la détermination de l’adversaire, j’ose espérer que ce sera la dernière fois. Pour y remédier, il faudra trouver d’autres associations sur le terrain. Ce sont elles qui font que ça n’a pas marché derrière, au milieu et devant. » Un zéro pointé qui a enfoncé l’ASSE dans ses doutes du moment. Les Stéphanois ne sont pas encore largués dans la course au podium (8eme, à cinq points de Nice). A huit journées de la fin, ils n’ont néanmoins plus aucun joker à griller, surtout pas à Geoffroy-Guichard, où ils recevront Montpellier samedi (17h00). « Dans ce genre de situations, soit on ne veut rien voir et on va droit dans le mur, soit on en parle et on essaye de trouver des solutions, a soufflé Galtier. A la fin de cette saison, nous aurons joué 108 matchs en deux saisons. C’est énorme. Et ce n’est pas étonnant que les organismes soient fatigués. »

Clément : « C’est un projet collectif »

D’autant que les blessures qui ont régulièrement miné son groupe ces derniers mois ont limité les options de l’entraîneur des Verts pour faire tourner. Galtier devra encore faire sans Renaud Cohade et Romain Hamouma samedi face à un MHSC en besoin urgent de points, avec seulement trois unités d’avance sur la zone rouge. « Ce Championnat est très dangereux, a-t-il reconnu. Tout le monde est sur les nerfs, à part peut-être Paris et Troyes. Certains jouent le maintien, certains jouent l’Europe. Mais tout le monde est concerné. (...) Nous devons être sereins et lucides, tout en étant ambitieux car nous souhaitons être européens une quatrième fois consécutive. » « On a toujours été dans les cinq-six premiers, il y aurait forcément de la déception de ne pas être européens, a enchaîné Jérémy Clément. (...) C’est un projet collectif, tout le monde - le groupe, le club, les supporters - doit avoir envie d’aller chercher une qualification européenne. Il faut ne pas avoir de regrets, tout faire pour se qualifier. »

Cinq matchs sans victoire, une première depuis un an

Avec seulement 42 points au compteur, Saint-Etienne affiche son pire total depuis la saison 2010-2011, lorsqu’il avait terminé à la dixième place. Autant dire que l’ASSE ne doit plus perdre de temps pour remonter la pente. « Une victoire serait importante pour renouer avec le succès et lancer une dynamique. Mathématiquement, elle signifierait beaucoup également. Après ce match, il y aura une trêve internationale. Certains iront en sélection, d’autres couperont afin d’être compétitifs pour les derniers matches. J’espère que c’est ce match de Montpellier qui mettra fin à la mauvaise série que nous traversons. » Voilà un an qu’ils n’avaient pas enchaîné cinq matchs sans succès en L1 (sept entre janvier et février 2015). Ça n’avait alors pas empêché les Verts d’arracher un ticket européen en fin de saison. Nul doute que Galtier et ses hommes, qui rêvaient de Ligue des Champions au cœur de l’hiver, signeraient désormais pour une nouvelle aventure en Ligue Europa. Ce serait un moindre mal pour un club qui ferait un pas en arrière sans aventure continentale la saison prochaine.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant