La perspective d'une victoire de Trump fait plonger les Bourses

le
3
L'indice vedette Nikkei de la Bourse de Tokyo a dégringolé de 5,36 % en clôture.  
L'indice vedette Nikkei de la Bourse de Tokyo a dégringolé de 5,36 % en clôture.  

Bis repetita. Comme pour le Brexit, les marchés financiers ne s'y attendaient pas. Ils chutaient assez fortement mercredi, peu avant 7 heures, en Asie, tandis que le dollar chutait et le peso mexicain tombait à son plus bas niveau historique, par crainte d'une victoire de Donald Trump aux États-Unis. Après avoir ouvert en hausse, l'indice vedette Nikkei à Tokyo a dégringolé de 5,36 % en clôture. Au Japon, le ministère des Finances, l'Agence des services financiers et la Banque du Japon (BoJ) ont convoqué une réunion d'urgence pour examiner la situation.

Aux États-Unis, alors que Wall Street est fermée, les marchés américains dévissaient aussi, de plus de 4 %, sur les contrats à terme. Ce qui laisse présager une ouverture en nette baisse si la victoire de Donald Trump se confirmait dans les prochaines heures. Vers 6 heures, heure française, l'indice élargi S&P500 chutait de 5,01 % tandis que l'indice technologique Nasdaq s'effondrait de 5,08 %, reflétant l'inquiétude grandissante des marchés sur les risques économiques associés à une présidence Trump. Le Dow Jones glissait lui de 4,30 %.

« Mauvais pronostics »

« Pour la seconde fois cette année, il semble que les marchés aient livré de mauvais pronostics. En juin, ils avaient tablé sur un maintien de la Grande-Bretagne dans l'Union européenne, cette fois ils pariaient sur une issue favorable avec la victoire de Clinton, et ils ont peut-être...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • faites_c il y a un mois

    Le résultat d'une élection ce sont des données politiques n'en déplaise aux journaleux du Point et en particulier au courageux journaliste auteur de ce billet et qui ne le signe même pas de son nom de plume! Ce ne sont donc pas les marchés financiers qui se sont plantés mais bien les médias qui n'ont rien vu venir!

  • faites_c il y a un mois

    "Pour la seconde fois cette année, il semble que les marchés aient livré de mauvais pronostics."??? Ce ne sont pas les marchés mais les médias qui ont volontairement falsifié les informations et qui ont désinformé les marchés! Il ne faudrait pas prendre le problème à l'envers. Les marchés analysent les données financières et économiques issues des sociétés et ce sont les médias qui fournissent les données politiques.

  • vmcfb il y a un mois

    Oui, oui.. on nous l'a déjà annoncé pour le Brexit: nous serons à -2% ce soir..