La performance des OPCI RFA au premier semestre 2013

le
0

La performance délivrée par les OPCI RFA * est restée stable avec un rendement de 2,5% au premier semestre 2013.

 L’indice IPD de la performance des OPCI RFA, publié en partenariat avec l’ASPIM, présente, au 30 juin 2013, un rendement global de 2,5% sur 6 mois. Sur 3 ans, ils affichent un rendement global annualisé de 7,4%.

Les OPCI RFA dédiés constituent la majorité de l’échantillon. Ils représentent 62 fonds sur les 76 inclus l’indice IPD au 1er semestre 2013 et 84% de l’actif net total.

L'échantillon analysé indique une poche immobilière par OPCI construite en moyenne autour de 19 actifs. Pour éditer son classement, IPD a retenu une segmentation autour du taux d'endettement bancaire c'est à dire sur le niveau de la dette bancaire du fonds rapportée à sa valeur brute en fin de semestre.

 

Cette distinction n'est pas anodine du fait que l'endettement constitue un élément essentiel de la stratégie choisie par le fonds. Au final, l'objectif étant de permettre aux investisseurs de comparer le rendement global des OPCI selon leur niveau d’endettement.

La performance la meilleure (4,4%) et le plus fort taux de distribution (4,8%) sont obtenus par les véhicules dont le niveau d’endettement bancaire ne dépasse pas 50%. En revanche, les 20 OPCI dont l’endettement bancaire excède 50% de leur valeur brute enregistrent une baisse de -3,8%. En comparaison, les actions (MSCI France) ont enregistré le meilleur score (5,6%) tandis que les obligations (JP Morgan GBI Global, FR 7-10 ans) et les foncières cotées (MSCI FR-Real Estate) affichent respectivement -1,1% et 2,7%.

La stabilité de la performance des OPCI RFA contribue à son attractivité pour de nombreux investisseurs. En deux ans, l’actif net total de l’échantillon (62 fonds) a quasiment doublé pour atteindre 11,2 mds € à fin juin 2013. Pour sa part, la valeur d’expertise des actifs immobiliers sous-jacents s’élève à 18 mds €. En terme de répartition, les fonds privilégient les bureaux (47%) puis, les commerces (21%). La logistique et locaux d’activité représentent une moindre part importante dans l'allocation, avec respectivement 10% et 12% (contre 7% et 2,5% dans l’indice annuel IPD de l’immobilier d’investissement direct en France).

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant