La peine de Sakineh pourrait être annulée

le
0
D'après un haut responsable de la justice iranienne, Sakineh Mohammadi-Ashtiani pourrait échapper à la peine de mort par lapidation.

La peine de mort par lapidation de l'Iranienne Sakineh Mohammadi-Ashtiani, condamnée pour adultères, pourrait être annulée, a estimé dimanche un haut responsable de la Justice iranienne cité par l'agence Fars. Selon Malek Ajdar Sharifi, chef de la Justice de la province d'Azerbaïdjan oriental, «tout est possible».

D'après ce responsable, certains «doutes» demeurent encore quant aux «preuves» dans l'affaire de Sakineh, ce qui a retardé la prise d'une décision finale.

Cette remarque intervient au lendemain d'une intervention du fils de Sakineh Mohammadi-Ashtiani, Sajjad Ghaderzadeh, qui a demandé devant la presse que la peine de mort soit commuée.

Ce responsable a précisé qu'il est facile de prononcer un verdict dans un cas où le meurtrier reconnaît clairement son crime. «Mais dans ce cas où l'accusée nie ou donne des justifications et qu'il y a des ambiguïtés quant aux preuves, la procédure est prolongée», a-t-il répondu interrogé sur les raisons pour le

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant