La peine de mort recule dans le monde

le
0
Des condamnés à la peine capitale qui ont échappé au supplice témoignent au 5e congrès mondial des abolitionnistes, qui se tient à Madrid à partir de ce mercredi.

À Madrid

Dans l'appartement de Joaquín Martínez il n'y a aucune ampoule traditionnelle. Uniquement des halogènes. Cet Espagnol de 41 ans craint que le tremblement des lampes ne lui rappelle les pires moments du couloir de la mort. Lorsque la chaise électrique s'activait, les ampoules de la prison clignotaient. Douze ans après la démonstration de son innocence et sa sortie de la prison de Tampa, en Floride, il y a des souvenirs que cet ex-condamné à mort ne peut toujours pas supporter.

Martínez participe au cinquième congrès mondial contre la peine de mort qui s'ouvre ce mercredi à Madrid. 1500 personnes de 90 pays sont attendues. Laurent Fabius représentera le gouvernement français, l'un des États parrains de la campagne. Robert Badinter partagera également son expérience d'aboli...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant