La pauvreté touche de plus en plus les familles 

le
3
La pauvreté touche de plus en plus les familles 
La pauvreté touche de plus en plus les familles 

Alors que le Secours catholique tient ce jeudi son forum «les voix de la pauvreté» avec la présentation de son rapport annuel sur la pauvreté en France, l'association interpelle les candidats à la présidentielle. Dans un manifeste invitant chacun à considérer que «le moment est venu» pour «se centrer sur l'essentiel» à savoir «construire ensemble un monde juste et fraternel», le Secours catholique estime que «la pauvreté ne recule pas depuis dix ans et on voit que ce n'est pas une question prioritaire dans les débats. Au contraire, elle est plutôt exploitée pour opposer les migrants aux autres.» 

 

Pour l'association, en 2000, on comptait 7,8 millions de personnes pauvres. On en recense 8,8 millions aujourd’hui. Parmi ces personnes, entre 4 et 4,5 millions sont des jeunes de moins de 30 ans. 

 

Dans son rapport, le Secours catholique a enregistré une hausse de 2,7 % des personnes accueillies en 2015. Le nombre de personnes en situation de pauvreté accueillies par le Secours catholique-Caritas France a progressé l'an dernier pour s'établir à 1,463 million de personnes, soit une hausse de 2,7 % par rapport à 2014. Une population constituée à 54 % de femmes. Toutefois, l'association a constaté aussi que la pauvreté chez les hommes est repartie à la hausse et qu'elle se répand chez les personnes d'âge mûr et plus âgées.

 

 

 

Cette place particulière des femmes tient à la présence, des familles monoparentales qui sont constituées en grande majorité de mères isolées. Cependant, leur part baisse (elle passe de 25,6 % à 25,2 %), à la différence de celle des pères isolés, bien plus faible (3,6 %), mais en légère hausse l'an dernier. 

 

Les familles de plus en plus touchées

Un petit peu plus de la moitié (51,8 %) du public secouru sont en fait des familles et les trois quarts de celui-ci est constitué de personnes âgées entre 25 et 54 ans. Mais la tendance est à « un ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Pathor il y a 3 semaines

    oups! "je serais" car ce n'est pas prêt d'arriver...

  • Pathor il y a 3 semaines

    Comme je serai fier de payer mes impôts si cela réduisait ou supprimait la pauvreté dans mon pays. Hélas mes impôts disparaissent dans le tonneau des danaïdes d'un état obèse qui décourage l'investissement et le travail, et encourage l'assistanat. La France est devenue un pays communiste (bientôt un loyer fictif pour les propriétaires qui ont finit de rembourser leur logement), je n'ai plus qu'une envie ficher le camp !

  • Pathor il y a 3 semaines

    8.8 millions de pauvres en France: voici le brillant résultat de nos politiciens de gauche et de droite avec 57% de prélèvement du pib; on peut y ajouter une sécurité sociale et un système de retraite en faillite. Et la gauche toujours prompt à donner des leçons de morales ajoute de la misère à la misère en accueillant ces "migrants" dont on sait aujourd'hui que 60% sont des immigrés illégaux cherchant du travail dans un pays déjà lourdement touché par le chomage.