La pause fiscale : explications

le
0

Après un effort demandé aux Français, par le biais des augmentations d'impôts, le gouvernement a marqué son engagement pour une pause fiscale, à partir de 2015.

Les efforts avant la pause fiscale

La question de la pause fiscale se pose en raison des augmentations d'impôts enregistrées cette année. Ainsi, selon les données du ministère de l'Économie et du Budget, 787 000 foyers fiscaux ont été soumis à l'impôt sur le revenu en 2013 alors qu'ils ne l'étaient pas l'année précédente. En 2012, le nombre de foyers fiscaux supplémentaires était de 939 000.

Cette évolution tient à la fois à la fiscalité et à la démographie, mais aussi aux changements personnels et professionnels des Français. On peut donc évaluer à 7,29 % le nombre de foyers fiscaux imposables en 2013 et qui ne l'étaient pas en 2012.

La promesse d'une pause fiscale

Selon le président de la République, François Hollande, les économies réalisées grâce à la politique fiscale du gouvernement devaient permettre une pause fiscale. Dans un premier temps, il était question de mettre en place cette pause à compter de l'année 2014. Cette déclaration a eu lieu le 30 août dernier.

Une pause fiscale repoussée

La promesse d'une pause fiscale pour 2014 a néanmoins été repoussée par les propos du premier ministre, Jean-Marc Ayrault. Selon lui, un premier « ralentissement » aura lieu en 2014, mais la réelle pause ne sera effective qu'en 2015. Ce calendrier a été confirmé par la porte-parole du gouvernement.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant