La passe de trois pour le PSG qui déroule contre Lyon

le
0
La passe de trois pour le PSG qui déroule contre Lyon
La passe de trois pour le PSG qui déroule contre Lyon

Grâce à des buts de l'Ivoirien Serge Aurier et de l'Uruguayen Edinson Cavani, le Paris Saint-Germain a facilement disposé de Lyon et remporte le Trophée des Champions 2015. Le club de la Capitale conserve son titre et envoie un sérieux message à la concurrence.

Le debrief

Après la déroute londonienne de la semaine passée (0-6 face à Arsenal et 0-2 contre Villarreal) et le coup de gueule de son président Jean-Michel Aulas, l’OL n’a pas tenu le choc contre le double tenant du titre, le Paris Saint-Germain. Organisés dans un schéma 4-3-3 porté sur la contre-attaque, les coéquipiers de Maxime Gonalons se sont rapidement retrouvés menés au score sur un but de Serge Aurier (11eme), décisif sur la première véritable action parisienne de la rencontre. Et il n’a fallu attendre que quelques minutes pour voir Edinson Cavani (17eme) faire le break et mettre un terme au suspense. Alors que les Lyonnais n’ont pas cadré la moindre frappe tout au long de la partie (sur sept tentatives), les partenaires de Thiago Silva ont confisqué le ballon (67% de possession de balle) et régalé le public de Montréal, qui s’est d’ailleurs levé pour applaudir une magnifique action de Zlatan Ibrahimovic (44eme).

Plus solides, plus inspirés ou encore plus réalistes, les Parisiens étaient clairement un cran au-dessus, voire deux. Et les différentes absences lyonnaises ne peuvent pas tout expliquer (et notamment celle sur-commentée de Nabil Fekir). La seconde période restera anecdotique, l’OL essayant d’éviter une gifle après l’expulsion de Maxime Gonalons et Paris étant davantage dans la gestion malgré une belle occasion pour Jean-Kevin Augustin (87eme), notamment. Au coup d’envoi de la partie, vous étiez 81% à estimer que le Paris Saint-Germain allait s’imposer (sur 6 113 votants sur Football365) et vous aviez amplement raison ! Il est évidemment trop tôt pour enterrer les Rhodaniens ou pour donner un nouveau titre de champion au club de la Capitale, mais les hommes de Laurent Blanc ont marqué les esprits à Montréal. Avec contrôle et sans vraiment forcer leur talent. La concurrence est prévenue…

Le classement de Ligue 1 | Le classement des buteurs | Les résultats de la journée

Le film du match

11eme minute (1-0)
Sur un coup-franc lointain de Lucas qui est mal dégagé par la défense de l’OL, le ballon traîne à droite. David Luiz s'élance et centre très fort en retrait. Alors que les Gones sont immobiles, Aurier jaillit et marque de la tête de près !

17eme minute (2-0)
Sur le côté droit, Aurier lance en profondeur Ibrahimovic. Légèrement décalé sur le côté droit de la surface de l’OL, le Suédois tente sa chance du pied droit dans un angle fermé. A.Lopes est à la parade, mais le ballon revient sur Cavani qui déclenche un missile du pied droit. La demi-volée de l’Uruguayen ne laisse aucune chance au gardien lyonnais et le ballon termine dans la lucarne.

20eme minute
Thiago Silva sert avec précision Ibrahimovic, posté aux abords de la surface de l'OL. Le Suédois remise de la tête sur Cavani. Mais son tir du pied droit aux vingt mètres s'avère trop croisé.

35eme minute
Alors que la défense lyonnaise ne parvient pas à se dégager, Rabiot hérite du ballon aux abords de la surface. Et très légèrement décalé côté gauche, le milieu de terrain parisien avance et arme une frappe croisée à ras de terre du pied gauche qui termine de peu à côté du but d’A.Lopes.

44eme minute
Lucas déborde sur le côté droit et centre en direction d’Ibrahimovic. Le Suédois tente une talonnade aérienne, mais A.Lopes se jette pour contrer. Matuidi suit mais dévisse son tir du pied gauche.

50eme minute
Ibrahimovic temporise et décale parfaitement Matuidi qui arrive lancé sur le côté gauche. Le Tricolore s’infiltre sur dans la surface lyonnaise et tente sa chance avec une frappe croisée du pied gauche. Heureusement que Lopes était sorti pour fermer l’angle et dévier en corner…

61eme minute
Lancé par Matuidi, Ibrahimovic s’en va défier A.Lopes. Très légèrement décalé côté gauche, le Suédois fixe le gardien lyonnais qui part du mauvais côté. Mais la frappe du pied gauche du Parisien termine à quelques centimètres du poteau droit.

64eme minute
Deuxième carton jaune et expulsion de Gonalons, auteur d’une semelle sur Ibrahimovic.

92eme minute
Après des occasions pour Rabiot ou encore pour Augustin, c'est au tour d'Ibrahimovic de tenter sa chance en contre-attaque. Mais la frappe enroulée du pied droit du Suédois ne trouve pas le cadre du but lyonnais. Le 3-0 n'était pas loin ! 

Les joueurs à la loupe

PSG
Pour son premier match officiel sous ses nouvelles couleurs, l’Allemand TRAPP n’a pas eu grand-chose face à l’OL (0 frappe cadrée pour les Gones…). Même son de cloche pour la charnière composée de DAVID LUIZ et de THIAGO SILVA, qui a parfaitement contrôlé les attaquants lyonnais. Au poste de latéral droit, AURIER a ouvert le score et a fait preuve d’une activité impressionnante, MAXWELL étant un poil plus discret côté gauche. Avec de telles copies, Gregory van der Wiel aura du mal à déloger l’international ivoirien ! Au milieu de terrain, MATUIDI a été fidèle à lui-même. Le Tricolore a effectué un gros travail de récupération et de percussion. Préféré à Stambouli, RABIOT est aussi à créditer d’une bonne prestation (140 ballons joués !). De quoi mettre un terme à ses envies de départ ? A leurs côtés, VERRATTI a parfaitement contrôlé le tempo de la rencontre. Le patron de ce milieu de terrain parisien en l’absence de Thiago Motta (voir ci-dessous), c'est lui. Un cran plus haut, alors que LUCAS a fait preuve de sérieux à défaut d’être transcendant, CAVANI et IBRAHIMOVIC ont réalisé un match plein, dans la lignée de la dernière ligne droite de la saison passée. Le premier dans un rôle de buteur, le second régalant en tant que passeur/créateur.

Lyon
Abandonné par sa défense, A.LOPES ne pouvait pas faire grand-chose sur les buts de Serge Aurier et d’Edinson Cavani. Et heureusement que le gardien lyonnais était là pour éviter une valise. Titularisé à la place de Rose et de Bisevac, B.KONE a pris l’eau. Et on ne peut pas dire que son partenaire UMTITI ait fait beaucoup mieux en charnière. Même son de cloche du côté des latéraux : JALLET et BEDIMO qui ne sont pas arrivés à bloquer les couloirs. En tant que sentinelle, GONALONS a régulièrement pris des vagues. Alors que FERRI et TOLISSO ont manqué d’impact, le capitaine lyonnais n’a pas bénéficié de suffisamment de soutien. Et son expulsion respire la frustration. Devant, LACAZETTE a confirmé qu’il était encore loin de son meilleur niveau. Un discours qui vaut également pour l’ex-Guingampais BEAUVUE qui n’a pas assez proposé au Canada. Préféré à Malbranque ou encore à Ghezzal, BENZIA a des circonstances atténuantes, mais il va bien falloir qu’il saisisse un jour sa chance…

Monsieur l’arbitre au rapport

Heureusement que le score final n’est pas serré car M.Bourdeau aurait dû siffler des fautes du Burkinabè Bakary Koné (6eme) et du Camerounais Henri Bedimo (25eme). Deux phases de jeu qui auraient pu permettre aux champions de France d’aggraver la marque. L'expulsion de Maxime Gonalons est, quant à elle, méritée. 

Ça s’est passé en coulisses…

- Laurent Blanc, l’entraîneur du Paris Saint-Germain, devait composer avec les absences de Javier Pastore et d’Ezequiel Lavezzi. Récemment revenus de vacances, les internationaux argentins étaient préservés pour ce Trophée des Champions. Touché aux adducteurs, Thiago Motta était lui finalement sur le banc des remplaçants.

- Hubert Fournier, le coach de l’OL, était privé de Nabil Fekir (suspension), de Clément Grenier (cuisse), de Gueïda Fofana (cheville) et de Clinton Njie (cuisse).

- Alors que le Paris Saint-Germain doit rapidement officialiser la venue de l’Argentin Angel Di Maria (Manchester United), les Lyonnais s’activent par exemple pour recruter un milieu de terrain offensif supplémentaire. Dans cette optique, l’ancien Marseillais Mathieu Valbuena, aujourd’hui au Dynamo Moscou, a notamment été approché.

La feuille de match

Trophée des Champions / PSG - LYON : 2-0

Stade Saputo de Montréal (20 057 spectateurs)
Temps beau - Pelouse en très bon état
Arbitre : M.Bourdeau (5)

But : Aurier (11eme) pour le PSG

Avertissements : Verratti (59eme) et David Luiz (81eme) pour le PSG - Gonalons (38eme et 64eme) pour Lyon

Expulsion : Gonalons (64eme) pour Lyon

PSG
Trapp (5) - Aurier (8), Thiago Silva (cap) (6), David Luiz (6), Maxwell (5) - Rabiot (7), Verratti (7) puis (Stambouli, 70eme), Matuidi (7) - Lucas (5) puis (Bahebeck, 82eme), Ibrahimovic (7), Cavani (6) puis (Augustin, 63eme)

N'ont pas participé : Sirigu (g), Marquinhos, Digne, Thiago Motta
Entraîneur : L.Blanc

Lyon
A.Lopes (6) - Jallet (4), B.Koné (3), Umtiti (3), Bedimo (4) - Tolisso (5), Gonalons (cap) (4), Ferri (4) puis Malbranque (79eme) - Benzia (4) puis (Ghezzal, 67eme), Lacazette (4), Beauvue (4)

N'ont pas participé : Macio (g), J.Morel, Rose, Labidi, Mvuemba
Entraîneur : H.Fournier

L1, L2, National, CFA, CFA2, Allemagne, Angleterre, Espagne, Italie… Tous les résultats et les classements en un coup d’oeil

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant