La pasionaria ukrainienne Ioulia Timochenko est libre

le
0
La pasionaria ukrainienne Ioulia Timochenko est libre
La pasionaria ukrainienne Ioulia Timochenko est libre

L'opposante ukrainienne Ioulia Timochenko a été libérée samedi après plus de deux ans d'incarcération. «La dictature est tombée non pas grâce aux hommes politiques et aux diplomates, mais grâce aux gens qui sont sortis dans la rue, qui ont réussi à protéger leurs familles et leur pays», a-t-elle déclaré dès sa libération, rendant hommage aux centaines de milliers de personnes qui ont manifesté pendant trois mois leur opposition au régime.

Celle qui a la réputation d'être une dame de fer a montré une combativité impressionnante durant sa détention, tout comme du temps où elle était Premier ministre.

EN DIRECT. La situation en Ukraine

Dans la crise qui touche l'Ukraine depuis fin novembre, elle est apparue comme l'opposante la plus radicale au régime de Viktor Ianoukovitch, élu en 2010. Elle l'a accusé de transformer l'Ukraine en Corée du Nord et jugé inutile toute négociation avec lui, appelant jeudi, après des tirs à balles réelles en plein centre de Kiev qui ont fait des dizaines de morts, à sa mise à l'écart immédiate et à des poursuites judiciaires contre lui. Le lendemain, sous la pression d'une troïka de l'Union européenne, le président donnait son accord pour une présidentielle anticipée et le Parlement votait une loi permettant la libération de celle qui est son ennemi juré depuis dix ans.

CHRONOLOGIE INTERACTIVE. Le récit illustré de la crise ukrainienne

Elle fait peur aux leaders de l'opposition

Mais alors que certains manifestants de Maïdan regrettaient l'absence d'un leader de son calibre pour renverser le régime dès le début de la contestation, la sortie de prison de Mme Timochenko pourrait en réalité compliquer la situation pour l'opposition, selon des experts.

Les leaders de l'opposition «en ont horriblement peur, bien plus que de Ianoukovitch», a estimé le politologue russe Stanislav Belkovski sur la radio Echo de Moscou.

La révélation, le pouvoir, puis les ennuis ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant