La partition maîtrisée de Karim Achoui

le
0
Lundi, au sixième jour du procès pour la tentative d'assassinat dont il a été victime, Karim Achoui, coutumier des prétoires, persiste dans la mise en cause des services de police.

Karim Achoui n'en démordra pas: c'est la police qui est derrière la tentative d'assassinat qui l'a visé le 22 juin 2007: «J'ai, dit-il, le sentiment que le commissaire Lapeyre (entendu comme témoin la semaine dernière) et d'autres ont participé de près ou de loin à ces faits». Au procès des six hommes accusés d'avoir organisé sa tentative d'assassinat, l'ex-avocat, un «miraculé» selon un médecin, explique sur quoi il fonde sa conviction. Il a le verbe facile et un phrasé onctueux qui rendent sa partition agréable à entendre. Mais si la musique est plaisante, les paroles laissent dubitatif.

En 2007, Karim Achoui est dans une situation compliquée. Il est, depuis deux ans, mis en examen pour complicité dans le cadre de l'évasion d'Antonio Ferrara: en 2003, celui-ci a été extrai...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant