La part des gros bénéficiaires de la Pac sera réduite

le
0
LA PART DES GROS BÉNÉFICIAIRES DE LA PAC SERA RÉDUITE EN 2019
LA PART DES GROS BÉNÉFICIAIRES DE LA PAC SERA RÉDUITE EN 2019

PARIS (Reuters) - La réorientation des aides européennes en faveur des éleveurs aboutira en 2019 à ce que 20% des plus gros bénéficiaires toucheront 48% des subventions, au lieu de 55% aujourd'hui, déclare le ministre français de l'Agriculture.

Stéphane Le Foll détaille dans une interview au quotidien les Echos à paraître vendredi les annonces faites mercredi par François Hollande lors d'un salon de l'élevage pour mettre un terme au déséquilibre actuel en faveur notamment des céréaliers.

Le président français a choisi de donner priorité aux éleveurs et aux petites exploitations jusqu'à 52 hectares.

"La surprime accordée aux 52 premiers hectares d'une exploitation représentera 20?% des aides directes en France, soit 1,5 milliard d'euros. Au total, cette nouvelle clef de répartition profitera aux 260.000 fermes de moins de 100 hectares sur les 360.000 exploitations françaises qui bénéficient des soutiens de la Pac", dit Stéphane Le Foll. "Ce n'est qu'au-dessus de 150 hectares que les aides baisseront."

"Les exploitations céréalières de moins de 200 hectares conserveront un niveau d'aide d'au moins 200 euros à l'hectare qui leur permettra de préserver, quoi qu'il arrive, leur rentabilité", ajoute-t-il dans Les Echos.

Le ministre de l'Agriculture précise que les agriculteurs bénéficieront eux aussi du Crédit impôt compétitivité emploi (Cice) et des exonérations de charges sur le travail saisonnier.

La taxation de l'azote d'origine animale que les éleveurs pourront recycler en fertilisant sera progressivement réduite.

Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant