La part des étrangers dans les délits passée au crible

le
0
INFOGRAPHIE- L'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONRDP) détaille les statistiques sur les cinq dernières années.

À deux mois de l'échéance présidentielle, le dernier rapport de l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONRDP) pourrait faire débat. Intitulé «Français et étrangers mis en cause par la police et la gendarmerie», ce bulletin statistique de 89 pages approfondit une étude de 2006, ainsi qu'une récente «fiche thématique» publiée dans un rapport annuel présenté par son président, Alain Bauer. Pour la première fois, il décrypte en profondeur ce sujet sensible en abordant l'ensemble de la période de 2006 à 2011. D'emblée, ce document porté à la connaissance du Figaro révèle qu'« en cinq ans, la part des étrangers au sein des mis en cause est en hausse pour les atteintes aux biens », passant de 12,8% à 17,3%. Se fondant sur le Système de traitement des infractions constatées (STIC) de la police et sur la Base nationale des statistiques de la délinquance (BNSD), l'étude précise que leur nombre s'est « accru chaque année de

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant