La paralysie cérébrale mieux combattue

le
0
INFOGRAPHIE - Cette pathologie affecte différemment chaque patient et peut se traduire par des atteintes motrices, mais aussi sensorielles ou intellectuelles.

La paralysie cérébrale a largement changé de visage au cours des quinze dernières années, depuis ses symptômes jusqu'à sa prise en charge. En France, elle change aussi régulièrement de nom, faute de trouver une définition claire regroupant tous les aspects d'une pathologie qui affecte différemment chaque patient atteint. «Ces patients ont en commun des problèmes neurologiques liés à quelque chose qui survient avant ou pendant la naissance», résume le Pr Pierre Gressens, neurologue de l'Inserm à l'hôpital Robert-Debré (Paris).

Historiquement, ces problèmes neurologiques se révélaient essentiellement par des troubles moteurs, assez sérieux pour masquer d'autres marqueurs, notamment sur le plan intellectuel. La France avait donc choisi le terme d'infirmité motrice cérébrale (IMC) ou d'infirmité mot...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant