La Palestine, un proto-État en morceaux 

le
0
INFOGRAPHIE - Ramallah présente les attributs d'une vraie capitale, mais il manque à un éventuel État palestinien la souveraineté nationale.

Envoyé spécial à Ramallah

Bienvenue en Palestine. Ramallah, siège du gouvernement de Mahmoud Abbas, qui va demander vendredi la reconnaissance de la Palestine comme État membre de l'ONU a presque des allures de capitale. Passé le point de contrôle israélien au nord de Jérusalem et son embouteillage semi-permanent, la ville palestinienne, il y a encore trente ans une grosse bourgade perchée sur les collines, s'est considérablement développée.

Les immeubles et les villas ont poussé comme des champignons. La Mouqata, l'ancien quartier général de Yasser Arafat, où le vieux chef palestinien avait passé les dernières années de sa vie assiégé par l'armée israélienne, est devenue un édifice pimpant et moderne, où flotte le drapeau palestinien. Les commerces et les restaurants, les magasins de meubles et les malls ont fait de la ville le symbole d'une certaine prospérité retrouvée.

Les Palestiniens continuent de réclamer Jérusalem-Est comme leur capitale. Mais

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant