La page Facebook de Tsaï Ing-wen inondée de messages pro-Pékin

le
0
    TAIPEH, 21 janvier (Reuters) - La page Facebook de la 
présidente taïwanaise élue Tsaï Ing-wen a été inondée de 
milliers de messages venant de Chine réclamant le retour de 
Taïwan dans le giron chinois. 
    Plus de 40.000 personnes avaient posté jeudi matin des 
commentaires sur sa page. Un épisode similaire était survenu en 
novembre dernier.  
    De nombreux messages sont écrits avec les caractères chinois 
simplifiés utilisés sur le continent et nombre d'eux repètent 
l'idée martelée par le Parti communiste selon laquelle il est 
honteux de nuire à la patrie.  
    Pékin considère Taïwan comme une région sécessionniste et 
plusieurs commentaires s'adressent à Tsaï Ing-wen en la 
qualifiant de "gouverneur de la province de Taïwan".  
    Elue largement à la présidence le 16 janvier, la dirigeante 
de l'opposition taïwanaise, favorable à l'indépendance de l'île 
vis-à-vis de la Chine, s'est engagée à établir des relations 
"constantes, prévisibles et durables" avec Pékin, de façon à 
assurer le statu quo de part et d'autre du détroit de Taïwan.  
    "La grandeur de ce pays est que tout le monde a ses propres 
droits", a réagi la présidente élue sur sa page Facebook, tandis 
que le porte-parole de son parti (DPP, Parti démocrate 
progressiste) observait que les internautes chinois exerçaient 
leur liberté d'expression. 
    "Tout que leurs commentaires ne sont pas exagérément 
extrêmes, nous les respectons", a ajouté Ruan Chao-hsiung.  
    Facebook est bloqué en Chine. Il existe des moyens 
technologiques de contourner cette interdiction, mais une grande 
partie de la population n'y a pas accès.  
 
 (Faith Hung, Yimou Lee; Jean-Stéphane Brosse pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant