La NSA surveillerait 1,6% du trafic Internet de la planète

le
0
L'Administration Obama a transmis ce chiffre aux Européens, à l'issue d'une enquête approfondie. Bruxelles menace les États-Unis de suspendre un accord qui permet aux entreprises américaines de transférer des données entre les deux continents.

À Bruxelles.

La NSA et les «grandes oreilles» américaines écument 1,6% du trafic Internet de la planète, mais n'en retiennent que 0,004% pour une enquête approfondie, d'après des chiffres que l'Administration Obama vient de transmettre aux responsables européens après les révélations du lanceur d'alerte américain Edward Snowden.

La fuite, inédite et peut-être calculée, a précédé de moins de vingt-quatre heures l'annonce de nouvelles exigences de l'Europe sur la protection des données individuelles, pour l'essentiel stockées sur des serveurs américains. La commissaire Viviane Reding veut obtenir de Washington, d'ici à l'été 2014, que les ressortissants européens puissent obtenir réparation devant la ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant