La NRA en guerre contre une taxe sur les armes à feu à Seattle

le
0

SEATTLE, 25 août (Reuters) - La National Rifle Association (NRA) et d'autres lobbies des armes à feu aux Etats-Unis ont porté plainte lundi contre la municipalité de Seattle qu'ils accusent d'avoir enfreint la loi en imposant une taxe sur la vente des armes à feu et des munitions. Adoptée à l'unanimité des membres du conseil municipal de la plus grande ville de l'Etat de Washington (nord-ouest), cette mesure surnommée "gun violence tax" (taxe sur les violences par armes à feu) permettra à partir de janvier de financer des programmes de prévention de la violence. Mais pour les plaignants, sa création va à l'encontre de la législation de l'Etat de Washington qui, disent-ils, interdit aux municipalités d'édicter leurs propres règles en matière d'armes à feu. "L'ordonnance de Seattle n'est rien d'autre qu'une 'poll tax' sur le Deuxième Amendement", a déclaré Lawrence Keane, conseiller juridique de la Fondation nationale du tir sportif (NSSF), en référence à la taxe censitaire, abolie en 1964, qui donnait droit s'inscrire sur les listes électorales. Le Deuxième Amendement de la Constitution, qui garantit le droit pour tout citoyen de porter une arme, est la pierre angulaire de l'argumentation des anti-"gun control", opposés aux mesures d'encadrement sur les armes à feu. La NSSF dénonce aussi "une initiative visant à pousser à la faillite les vendeurs d'armes à feu de Seattle". Selon la NRA, la ville de Seattle avait déjà adopté en 2009 une mesure interdisant le port d'armes à feu dans les parcs municipaux. Le décret avait été annulé trois ans plus tard par la plus haute juridiction de l'Etat. (Eric M. Johnson; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant