La Nouvelle-Zélande en deuil après la mort de 29 mineurs

le
0
La police a annoncé mercredi qu'il n'y a plus d'espoir de retrouver des survivants dans une mine de Nouvelle-Zélande, où ces hommes étaient portés disparus depuis cinq jours, après qu'une seconde explosion s'est produite.

La Nouvelle-Zélande est en deuil. Après une seconde explosion mercredi, la police a annoncé qu'il n'y avait plus d'espoir de retrouver des survivants dans la mine où 29 hommes étaient portés disparus depuis cinq jours. Une nouvelle annoncée aux familles lors d'une réunion avec les responsables de l'opération de secours.

«Je dois malheureusement annoncer aux Néo-Zélandais qu'il y a eu une autre explosion très violente aujourd'hui sous terre et que, au regard de cette explosion, personne n'a survécu», a déclaré le commandant de la police Gary Knowles, qui coordonne les secours. «Tous ont péri», a-t-il ajouté. Avant de poursuivre : «J'étais à la mine quand cela s'est produit et l'explosion a été terrible. Nous entamons à présent la phase de récupération des corps». Parmi les disparus : vingt-quatre Neo-Zélandais, deux Australiens, deux Britanniques et un Sud-Africain. Tous étaient âgés entre 17 et 62 ans. Sur l'ensemble des mineurs, deux hommes, légèr

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant